Coworking et télétravail font-ils bon ménage ?

La Cordée est souvent sollicitée par des étudiants et des chercheurs pour venir étudier sur place certaines évolutions des pratiques de travail. Comme eux, je me suis lancée dans un projet de recherche au sein des cordées lyonnaises en 2017 dans le cadre de ma thèse. Mon projet ? Comprendre l’expérience des salariés venant travailler dans ces espaces. Un enjeu cependant… Ne pas perturber les espaces et les travailleurs. Avec l’accord et le soutien de l’équipe de La Cordée, je me suis ‘glissée dans la peau du personnage’ et j’ai donc rejoint mes sujets d’étude comme ‘encordée’. Pourquoi ? Comment ? Je vous explique tout ça. 

La Cordée comme lieu d’étude

Plusieurs aspects en font le lieu d’étude idéal. Tout d’abord, la Cordée accueille tous les profils de travailleurs, salariés compris. Mais aussi, son format 100% nomade multiplie les interactions. Développeurs, comptables, graphistes, consultants, traducteurs et tant d’autres se côtoient chaque jour dans ces espaces de travail partagés… au goûter, la table de la cuisine est entourée d’hommes et de femmes aux métiers et aux parcours différents qui s’accordent quelques instants pour partager ce moment convivial. Tous encordés certes, ils ont pourtant des statuts différents. Des indépendants, des étudiants, des entrepreneurs en création, des personnes engagées dans une recherche d’emploi ou encore des salariés… et pourtant, tous ensemble, il forment ‘une communauté de travail’ et de vie. 

Le salariat en mutation

Télétravail et coworking vont de pair

Ces 10 dernières années ont été les témoins de nombreuses évolutions des pratiques de travail, en grande partie permise par la révolution digitale : développement du travail indépendant, essor du travail nomade ou encore explosion du nombre (et des types…) d’espaces de coworking… De fait, grâce à de nouveaux outils de communication, il serait possible de travailler (presque) n’importe où, et notamment en espace de coworking. Encore faut-il en avoir… les moyens, certes… mais surtout le droit ! C’est la question qui se pose dans le cas des salariés. Entre alors en jeu la question du télétravail. 

Petit rappel sur ce qu’est le télétravail… Il s’agit d’une ‘organisation du travail qui consiste à exercer, de façon régulière et volontaire, un travail qui aurait pu être effectué dans les locaux de l’employeur, hors de ces locaux, en utilisant des technologies de l’information et de la communication’ . Le recours au télétravail a été rendu plus simple en 2017 (ordonnances du 22 septembre 2017). Si le domicile est souvent le lieu de référence du télétravail, les ‘tiers-lieux’ se présentent de plus en plus comme une alternative. En proposant un environnement dédié au travail, ils permettent notamment une meilleure séparation vie privée et vie professionnelle. 

Du coup, alors qu’ils n’avaient pas du tout été pensés pour eux à l’origine (mais plutôt pour les indépendants), les espaces de coworking se retrouvent aujourd’hui à accueillir presque autant de salariés que d’indépendants.

Lien avec l’entreprise, lien avec le coworking

Or être salarié c’est aussi ‘appartenir’ à une entreprise, c’est adhérer et participer à un projet collectif, c’est porter et partager des valeurs d’une organisation… C’est aussi des relations sociales et professionnelles, des collègues, des relations hiérarchiques… Aujourd’hui les frontières spatio-temporelles des entreprises se transforment. Il est de plus en plus facile de travailler à distance. Mais être (physiquement) éloigné d’un environnement dans lequel ces éléments sont regroupés peut avoir des conséquences. C’est le cas pour les télétravailleurs à domicile qui peuvent se sentir isolés par exemple et en perte de lien avec leur entreprise dans certains cas. 

Mais qu’en est-il du coup lorsqu’on télétravaille depuis un espace de coworking ? Que se passe-t-il quand un salarié est à la fois ‘à distance’ de son entreprise et ‘présent’ dans un espace de travail partagé et communautaire ? Est-ce que cela peut avoir des effets sur le salarié, son lien à l’entreprise, ses relations avec ses collègues ? Est-ce que l’on ‘s’attache’ à l’espace de coworking comme à son entreprise ?

Les questions sont nombreuses à ce sujet… et il est encore trop tôt pour tirer des conclusions.  L’étude est en cours et j’aurai de plaisir de vous en reparler dans de futurs articles … à bientôt donc !

Des questions ? Des remarques ? N’hésitez pas à me contacter (camille.pfeffer[a]gmail.com) ou à répondre à cet article pour en parler !

Tous nos articles sont écrits sous licence CC by SA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *