Ouvrir un espace de coworking #1 : Mon envie ? Mes moyens ?

Coworking, coworking, coworking !

Le terme se répand et l’idée devient une évidence. Médias, promoteurs immobiliers, entreprises traditionnelles comprennent peu à peu que ce n’est pas une mode passagère, mais une manière de travailler et de vivre faite pour durer, et pour se développer.

Nombreuses sont donc les personnes et collectivités qui réfléchissent aujourd’hui à ouvrir un espace de coworking. Les coûts sont modérés, les utilisateurs potentiels nombreux, et le quotidien profondément épanouissant.

Et nous sommes heureux ici de voir cette effervescence et cette envie de contribuer à la philosophie collaborative et conviviale que nous défendons.

Cela fait par contre mal de voir certains projets se lancer puis fermer, leurs créateurs se rendre compte au bout de quelques mois que cela ne correspond pas à leurs attentes, ou que la communauté ne vit pas aussi bien que l’annonçaient les tableaux financiers.

C’est d’ailleurs pour aider dans ce domaine qu’on a créé les Eclaireurs, notre « Bureau d’études », pour aider entrepreneurs, collectivités et entreprises à mieux prévoir leur projet et ainsi éviter de voir de belles énergies gâchées.

Et il nous a paru utile et intéressant de lister à tête reposée toutes les questions qui nous semblent importantes (celles qu’on s’est posé et surtout qu’on aurait dû se poser) pour que tous les espaces de coworking qui se créent soient impressionnants, uniques et durables !

Voici donc une liste à la Prévert, à compléter avec vos propres découvertes.

Chapitre 1. Où vais-je ?

Mon envie

Dans cette création d’un espace de coworking, qu’est-ce que je cherche ?

Question importante, car cela dessinera la communauté qui rejoindra le lieu. Est-ce l’envie de rendre service ? De se créer un métier social ? D’aider les entrepreneurs en créant une sorte d’incubateur ? De gagner sa vie ? De s’entourer de multiples compétences ?

Il n’est pas question ici de juger les motivations. Simplement de dire qu’il est important qu’elles soient claires, et affichées, car les coworkers y sont très sensibles.

Mon besoin financier

Combien est-ce que je souhaite gagner ? Et d’ici combien de temps ?

Avant tout, un espace de coworking n’a pas toujours pour vocation d’être rentable. On peut créer un lieu simplement pour partager des bureaux avec d’autres. Ou pour créer une dynamique locale.

En milieu péri-urbain et rural en particulier, il est encore difficile de trouver une rentabilité. Nous sommes nombreux à tâtonner.

En milieu urbain, quelques modèles entrepreneuriaux trouvent un équilibre financier, et réussissent à financer un salaire de gestionnaire de l’espace. Ils parviennent également parfois à dégager un résultat positif en fin d’année, mais jamais très haut, et généralement dédié à financer le développement du lieu et les rénovations.

Ce n’est donc pas le modèle idéal pour devenir riche…. Mais il est par contre tout à fait possible de financer un salaire, pour soi ou pour quelqu’un d’autre.

Mon horizon de temps

Combien de temps vais-je m’investir sur le projet ?

Un espace de coworking met du temps pour arriver à une forme d’équilibre (communautaire, financier…).

Dans une ville de plus de 500.000 habitants, il faut compter au moins 6 à 12 mois. Entre 100 et 500.000 habitants, 12 à 24 mois. Dans une petite commune, voire en milieu rural, c’est souvent plus que cela.

Et la transition entre un responsable / animateur et son successeur prend plusieurs mois, si l’on veut éviter de perdre la communauté.

Prévoyez donc de partir pour une aventure de minimum 2-3 ans, et souvent bien plus !

Mon caractère

Suis-je un gestionnaire ? Un animateur ? Un accompagnateur ?

Plusieurs rôles sont nécessaires pour faire vivre un espace de coworking. En identifiant bien qui on veut être, on organise ensuite mieux les choses en s’associant, s’entourant ou recrutant la ou les bonnes personnes complémentaires.

Quand bien même un entrepreneur peut être excellent stratège et bâtir un business plan solide, être au contact de sa communauté et l’animer ne sera pas forcément inné. De la même façon, une irrépressible envie de s’occuper d’un lieu et des gens qui y travailleraient en harmonie ne garantit pas la rigueur et de la sérénité suffisante pour s’engager dans un projet entrepreneurial risqué où l’offre peut par endroit être en avance de phase.

Là encore, s’entourer, demander des conseils, visiter des espaces existants sont des initiatives permettant d’y voir plus clair ; combinées à une autre précieuse qualité : l’humilité.

Seul(e) ou à plusieurs ?

Ai-je envie de gérer seul le projet ou de m’associer ?

C’est une conséquence de la question précédente. On observe dans la paysage du coworking tous les modèles : porteur de projet seul, porteur de projet qui s’est rapidement entouré d’un salarié pilier, équipe qui crée le projet, communauté d’utilisateurs qui crée un lieu qui correspond à leur besoin.

Tous les modèles ont leurs exemples qui ont marché ou n’ont pas marché, il ne s’agit donc pas de dire quel est le meilleur modèle. Ayez simplement en tête que plus vous avancerez dans le projet (et plus l’identité de la communauté et du lieu vous ressembleront), plus il sera difficile d’associer quelqu’un au projet. Si vous voulez vous associer, faites-le donc tôt !


 

Voilà déjà de quoi cogiter et se poser. Comme on peut être très bavards sur le sujet mais qu’on n’a pas envie de vous perdre, on a décidé de vous partager nos réflexions pas à pas. Dans les jours à venir :

Chapitre 2. Quel modèle ?

Chapitre 3. Le lieu

Chapitre 4. L’environnement

Tous nos articles sont écrits sous licence CC by SA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *