Quand le lombricomposteur s’invite dans les Cordées

La Cordée Jean-Macé, à Lyon, s’est dotée dès son ouverture d’un lombricomposteur. Réduction des déchets quand tu nous tiens ! Alors à Nantes, je me suis lancée. Pourquoi un lombricomposteur et pas un composteur tout simple ? Réponse de mes collègues investis dans le zéro déchet : pas d’odeur donc possible de le mettre en intérieur, peu encombrant et du super engrais concentré à la clé ! Ni une, ni deux : nous accueillons nos nouveaux amis. Installation facile avec livraison de vers à domicile. Waouhhh !

On fait le bilan après presque 3 mois d’utilisation. Les déchets sont moins nombreux dans nos poubelles, ça fait un bien fou ! On y met même du papier et du carton donc ça fait ça de moins aussi. Point négatif : nos petits lombrics sont bien exigeants. Normal, ce sont des êtres vivants. Le démarrage est un peu long car il faut varier les plaisirs pour eux et donc nos déchets organiques. On oublie les dosettes de café en masse et on est patient ! Pas d’agrumes, d’ail, d’oignon et de restes cuits (viandes, pain, pâtes,…). Finalement, on a passé beaucoup de temps à regarder des tutos et, s’il y a encore quelque loupés de temps en temps, il tourne bien désormais et c’est une super alternative dans nos espaces ! Ici, on est fans !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *