Télétravail, coworking rural et développement local, une première expérimentation pour nous

L’ambition : du développement local partout pour un nomadisme absolu

La Cordée Morez en travauxAu cœur du projet de la Cordée, il y a une envie : celle de contribuer (modestement) au développement local. Par le partage d’un lieu, de repas, de moments de travail et de détente, l’idée est de permettre à des acteurs économiques d’un territoire de mieux se connaître, et ainsi de tisser des relations sociales et économiques fortes.

Nous pensons également que cette contribution peut et doit se faire aussi hors des villes. Cela passe par la même mise en place de tout un écosystème : lieu de travail, animation de communauté, événements… mais dans des milieux différents. Et alors, peut-être que nous pourrons réellement parler de liberté en parlant de travail nomade, car il sera autant possible d’être connecté en pleine ville qu’en pleine nature ou dans des petits villages. Et ceux qui le souhaitent pourront choisir de vivre près de la nature tout en gardant leur activité professionnelle et sociale.

La rencontre du territoire du Haut-Jura

Nous avons fait la connaissance il y a quelques mois du Pays du Haut-Jura, désireux de développer des tiers-lieux pour aider ses habitants indépendants et télétravailleurs, développer de nouvelles économies, valoriser une nouvelle manière de travailler. Sur ce territoire, la communauté de communes de Morez (capitale historique de la lunette et de l’émail) a souhaité accueillir un espace. Morez est un lieu en pleine mutation, pionnier des nouvelles mutations territoriales de la région.

Suite à une belle étude de Ocalia, qui a permis la rencontre entre la Cordée et cette collectivité, nous avons travaillé avec cette dernière pour monter un espace de coworking. Le modèle est bien sûr un peu différent du coworking à RennesLyon ou Paris, car le territoire, sa population et les délais pour créer une communauté divergent, mais le cœur de notre action sera le même. Pour soutenir le projet, la collectivité nous aide ainsi à financer le démarrage, afin de donner le temps à cette nouvelle Cordée de prendre ses marques et à de nouveaux usages de se mettre en place.

Ouverture ?

Tout cela a vite avancé, et l’ouverture de la Cordée de Morez est prévue pour le 9 avril. Au programme, un espace calme et lumineux – qui n’attend que ses derniers meubles et ses premiers membres pour prendre vie – de belles montagnes autour, propices aux tours de ski de fond et de VTT, et surtout un projet parmi les premiers du genre.

Nous sommes profondément heureux de le porter, et serons heureux de le montrer, pour prouver que le télétravail, le développement de tiers-lieux locaux et et le partenariat public-privé sont des utopies réalisables. Maintenant.

Tous nos articles sont écrits sous licence CC by SA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *