Mode d’emploi pour s’adresser aux nouveaux :
7 techniques imparables

La rentrée est bientôt là, et avec elle vont arriver pas mal de petits nouveaux et petites nouvelles dans les espaces de coworking. C’est l’occasion de se remémorer sa propre arrivée et de voir comment les accueillir à son tour, de manière amicale et légère ?

Souviens-toi l’été dernier (ou celui d’avant, ou…)

Souviens-toi de ta première journée en coworking… Si tu n’es pas d’un naturel extraverti, tu t’es senti.e un peu impressionné.e en arrivant, non ? Tout le monde avait l’air super concentré devant son ordinateur, la plupart ne t’a même pas remarqué.e. C’est normal, tu n’as pas osé le grand “Bonjour !” à tue-tête ou le tour des bises, auxquels ils sont habitués.

Heureusement, le Couteau Suisse t’a accueilli.e et a lancé aux coworkers de l’espace convivial “Je vous présente Camille, un.e nouveau.elle” et les têtes se sont levées avec un grand sourire, “Salut Camille”, “ Bienvenue”, etc.

Tu t’es déjà senti un peu mieux mais tu t’es surtout bien détendu quand Fabienne t’a montré comment fonctionnait la machine à café, quand Tim et Rachel t’ont proposé d’aller chercher à manger à emporter et quand les autres coworkers étaient impatients de savoir qui tu étais pendant le repas…

Maintenant, c’est toi l’habitué. Tu as envie à ton tour d’aider les nouveaux à se sentir comme chez eux mais tu ne sais pas trop comment faire ? Tentons ensemble de trouver des solutions avec quelques techniques imparables !

La technique bateau

“Tu fais quoi dans la vie ?” Éprouvée (tout autant que la fameuse conversation sur la météo), cette question a le mérite d’ouvrir la conversation, certes, mais avec un axe très sérieux, professionnel, et qui ne prend pas en compte les dernières évolutions des manières de travailler : Cette personne a-t-elle plusieurs jobs ? Arrive-t-elle en espace de coworking justement pour se réinventer ? Bref, à n’utiliser qu’en dernier recours ;).

Et si on tentait autre chose ?

La technique Sherlock Holmes

La personne a un chapeau ? Un sac à dos avec des badges ou un ordi avec des stickers ? Si cela ne paraît pas trop personnel (“Tiens, je vois que tu as un tatouage dans le bas du dos, mais il m’en manque un morceau…”), alors c’est une excellente piste, un peu plus originale que d’habitude, pour démarrer la conversation.

La technique Robin Williams

Le ou la nouvelle s’installe à côté de toi pour travailler et tu n’as pas le temps de discuter ? Pendant le repas Benjamin t’a demandé comment s’était passé ton week end et il/elle est juste en face de toi ? Ou bien tu es juste d’un naturel discret et même si tu es un.e habitué.e tu ne sais pas trop quoi lui dire ? Pas de panique, tu peux simplement lui lancer un regard amical avant de te remettre au travail ou pendant que tu racontes ton week end.

Regarder quelqu’un est la meilleure façon de lui montrer que tu le considères, voire de l’inviter à participer à la conversation. Le pire, quand on est nouveau, est d’avoir l’impression que « personne ne nous calcule ». Alors use et abuse du regard bienveillant… mais dans la limite de la décence, hein !

La technique Mac Gyver

Questionner sur la vie perso ou discuter chiffons, ce n’est pas ton truc ? En revanche, tu es toujours là pour donner un coup de main ? C’est parfait ! La nouvelle a justement oublié son adaptateur et tu sais où est rangé le matériel à disposition. Le nouveau n’arrive pas à installer le pilote de l’imprimante ? Il se trouve que tu maîtrises parfaitement la bête ! Tu décoinces les problèmes d’ordinateur en 5 minutes ?… Voilà autant d’astuces pourcréer un premier contact tout en se rendant utile. 😊

La technique Lisa (Simpson)

Comme Mac Gyver, tu n’es pas très doué pour les questions perso mais tu as toujours un bon sujet de débat, une info scientifique ou sociétale à partager ou encore un bon plan culture ? Ces types de sujets sont parfaits pour créer des discussions collectives lors des repas, goûters et apéros. Il est plus simple de s’intégrer dans des discussions collectives que si le groupe se scinde en plusieurs petites conversations. On peut ainsi aisément intervenir et participer sur différents sujets, sans avoir à parler de soi-même et de sa vie privée.

La technique Jean-Claude Van Damme

Quelles sont les questions qui t’animent vraiment ? Les histoires de vie ? Les façons de voir le futur ? De vivre le présent ? Cela peut faire un peu gnangnan mais tu peux toujours tenter un “C’est quoi qui te fait lever le matin ?”. Perso, c’est le petit-déjeuner.

La technique des Alcooliques Anonymes

Lorsque l’on s’adresse à une nouvelle personne, ce que l’on aime trouver, ce sont des points communs. Par exemple, une même façon de voir les choses, une même passion, un même terrain de jeu, une même origine (“Ah tu es Breton ?”). Alors plutôt que de lui demander tout d’un coup qui elle est, d’où elle vient, ce qu’elle fait de ses journées, ses soirées et ses weekends, si on commençait par se présenter soi-même ? 

L’idée est double : 

  • Trouver rapidement des sujets de discussion (intègre dans ta mini-bio des éléments sur lesquels tu espères faire réagir).
  • Donner le ton de la conversation et inviter la personne à répondre sur le même plan.

D’ailleurs, tiens, c’est un exercice intéressant, ça : et si on travaillait nos pitchs personnels ? À toi le micro.

Tous nos articles sont écrits sous licence CC by SA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *