Créer du lien par le jeu de société

Oui, tous les gens de cette photo étaient de parfaits inconnus il y a encore quelques temps, dur à croire n’est-ce pas ?

Au début des années 2000 avec l’explosion des jeux vidéos et l’arrivée du numérique, le jeu de société a dû s’adapter et proposer une gamme plus large et plus conviviale. Fini le Monopoly et le Risk, bienvenue à Codenames et Carcassonne ! Et le jeu, réservé à la famille et aux amis, a ainsi pu s’inviter dans l’espace de travail (et particulièrement de coworking).

Et les encordés sont devenus joueurs

“Une civilisation est inachevée si elle n’ajoute pas à l’art de bien travailler celui de bien jouer.” Georges Santayana.

Depuis le tout premier jour, la Cordée a été en quête de moyens pour créer des moments de partage et d’échange. Le repas de midi, le goûter et les apéros ont été des évidences : les Dinosaurus et le saucisson sont d’excellent vecteurs de liens sociaux.

L’histoire du jeu a commencé plus doucement, avec l’arrivée du Uno à la Cordée Opéra (Lyon) il y a 6 ans : pendant plusieurs mois, des parties endiablées se jouaient lors de la pause café. Un classement notait les meilleurs joueurs. Mais peu à peu cela s’est essoufflé…

Puis sont arrivés il y a 4 ans deux jeux qui ont tout changé : Ricochet Robots et Concept. Les mécanismes étaient parfaits pour notre espace nomade toujours en mouvement : nombre de joueurs de 2 à l’infini, règles expliquées en une minute, possibilité de partir en cours de jeu… 

Nous avions ouvert la boîte de Pandore dont sont sortis assez logiquement Codenames, Esquissé, Skull & Roses et j’en passe. Il n’a fallu que peu de temps pour que la plupart des Cordées incluent le jeu de société dans leur quotidien.

Aujourd’hui, c’est devenu l’incontournable de la fin du repas (et ça rend bien jaloux les enfants des encordés). Nous organisons même des soirées jeux attirant des dizaines de dizaines de joueurs.

Comment expliquer cet essor du jeu à la Cordée ?

Capacité d’intégration accélérée

“On peut en savoir plus sur quelqu’un en une heure de jeu qu’en une année de conversation.” Platon.

Un des grands enjeux de la Cordée est celui de l’intégration des nouveaux. Il est très facile de tomber dans le piège d’une communauté soudée mais exclusive qui tourne autour de “private jokes” et de références internes obscures.

Le jeu de société a cette capacité de faciliter les rencontres de nouveaux. On travaille en équipe, on communique, on découvre des personnalités…et en une demi-heure, une personne qui est venue essayer l’espace le temps d’une journée se sent déjà un peu appartenir au groupe. Bien plus qu’avec un “et sinon, tu fais quoi dans la vie ?” (pour lequel il existe d’ailleurs des alternatives…).

La première raison qui pousse les gens à passer notre palier est le besoin de sortir de l’isolement. Le lien social est après tout un des cinq piliers de la santé. Plus on crée de l’interaction sociale dans nos lieux, mieux se portent les membres de la Cordée.

Par sa capacité à changer le cadre, le jeu apporte donc cette inclusion à défaut d’exclure, mais pas que !

Influence sur les émotions et la créativité

“Le jeu est la forme la plus élevée de la recherche.” Albert Einstein.

Comme le disent si bien les merveilleux gens de Ludovox : “Le jeu est un metteur en scène” et “Il y a autant de jeux possibles qu’il y a de gens”. Je vous invite à lire leur superbe article sur le sujet des émotions dans les jeux de société.Un bon jeu de société crée une interaction sociale inhabituelle. On a rarement l’opportunité de résoudre une enquête de police, discuter avec un fantôme ou de sortir d’un labyrinthe. On s’évade, on imagine et on ouvre son esprit.

Certains jeux comme Imagine, Esquissé, Concept, Yesss, influent directement sur notre créativité. Ils nous poussent à faire des associations d’idées, créer des concepts sous contrainte ou encore dessiner (bien ou mal, peu importe). Résultat : plutôt que de ressortir de la pause repas lourds et endormis, on en ressort boostés et créatifs. Aptes à reprendre le travail où on l’avait laissé.

Notre best-of spécial pause déjeuner

“C’était un homme sérieux, il passait son temps à jouer.” Lewis Caroll.

A la Cordée, tout comme dans n’importe quel cadre de travail, plusieurs facteurs sont importants à respecter : la durée de jeu, la variabilité du nombre de joueurs, la simplicité d’apprentissage, le focus sur la coopération, la flexibilité sur l’entrée et la sortie du jeu.

Suivant ces critères, voici quelques jeux marquants présents dans les Cordées :

Quelques autres jeux qui fonctionnent également : CS Files / Magic Maze / Agent Trouble / Skull / One Key / The Game / Le 6 qui prend

C’est entre vos mains maintenant, si vous souhaitez amener plus d’émotions, d’échanges et de créativité dans votre lieu de travail, pensez jeux de société avant de penser Dinosaurus !

Et pour ceux qui veulent aller plus loin, voici un livre passionnant sur le sujet : Homo Ludens.

Tous nos articles sont écrits sous licence CC by SA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *