Coworking et recherche d’emploi : la collaboration la Cordée – The Maze

Les usages évoluent et les nouvelles manières de travailler s’appliquent à un public de plus en plus large.

Ce sont les indépendants et entrepreneurs en création qui, les premiers, ont ressenti le besoin d’une organisation du travail plus partagée. Puis les télétravailleurs salariés, qui y ont trouvé un entre-deux idéal entre le foyer et l’entreprise.

Et on voit aujourd’hui arriver de multiples nouveaux usages. Des étudiants qui se connectent à un environnement professionnel et accélèrent leur projet. Des retraités qui viennent y travailler sur des projets associatifs au contact des compétences dont ils ont besoin. Des institutions qui veulent s’immerger dans des écosystèmes différents.

Et des chercheurs d’emploi. Ceux-ci y trouvent surtout, au-delà du réseau de personnes bienveillantes, une dynamique et une joie de vivre qui leur font du bien, dans un quotidien fait d’expectative et de tergiversations. Qui ressemble un peu à ça.

chercheur emploi
Seule limite pour eux, qui sont dans une période d’incertitude : la question du tarif. Et le besoin parfois d’être accompagné de manière précise, alors que la Cordée constitue un accompagnement informel et communautaire.

C’est pour dépasser cette limite que nous démarrons une expérimentation avec The Maze.

The-Maze

The Maze, c’est une association qui s’est donnée pour but d’accélérer la recherche d’emploi par l’intégration en espace de coworking et par un coaching RH soutenu. Et le financement de l’hébergement se veut intelligent : 1/3 est pris en charge par le chercheur d’emploi, 1/3 par la Cordée et 1/3 par The Maze. Tout le monde est ainsi impliqué dans l’accompagnement du chercheur d’emploi et dans la recherche de la meilleure solution pour lui, qu’elle soit dans un nouvel emploi ou dans la création d’entreprise. Pour arriver à ça :

bebe_heureux

Pour démarrer, The Maze ouvre deux places sur Lyon. Si cela fonctionne et que les financements sont là, le but est d’étendre l’expérimentation sur toutes les Cordées lyonnaises.

Ce sera la preuve que les frontières des usages du coworking bougent petit à petit, et que la communauté peut avoir un rôle de cohésion sociale sur un sujet important pour la société (les chercheurs d’emploi qui se retrouvent en marge) et trop stigmatisant pour ceux qui le vivent.

A nous de jouer. Faites passer l’info !

Tous nos articles sont écrits sous licence CC by SA

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *