De projets de tiers-lieux isolés et concurrents
à un réseau d’espaces complémentaires

Cette histoire a commencé de manière tout à fait classique : la CCI de Charolles est venue à notre rencontre, avec un projet d’espace de coworking. Mais une simple question a profondément modifié la teneur du projet, qui aujourd’hui s’enrichit et grandit, et dont nous pensons qu’il peut devenir un exemple pour tous les territoires. Et cette question, c’est : “Y a-t’il d’autres projets sur votre territoire ?”

Cette question émane du constat que de plus en plus de projets de tiers lieux émergent, souvent des espaces de coworking. C’est une excellente nouvelle car ces espaces sont de fantastiques outils de développement des territoires… mais à condition de les construire collectivement. Créer et faire évoluer son espace en fonction des besoins de ses usagers est essentiel. Jouer collectif et éviter la course à l’équipement entre communes voisines l’est tout autant.

Sensible à ce constat, la CCI de Charolles a mené l’enquête à l’échelle du Pays Charolais-Brionnais et relayé ce besoin. Au moins cinq projets de tiers-lieux, portés par les collectivités, étaient en réflexion (sur un territoire comprenant cinq communautés de communes, 129 villages, et un peu plus de 90 000 habitants) !

Après une visite commune de la Cordée Lamure, l’objectif initial (ouvrir un espace de coworking) s’est transformé en : comment porter une stratégie territoriale complémentaire et pérenne de développement des tiers-lieux sur le territoire Charolais-Brionnais ?

Un appel d’offres a été lancé, et… nous avons été retenus :).
Nous sommes très heureux de ce nouveau challenge, qui rejoint les dynamiques que nous portons en interne, ou au sein de réseaux dans lesquels nous nous impliquons. Ce challenge est multiple :

  • Comment gérer différents niveaux d’avancement des projets (certains au stade d’idée, d’autres prêts à ouvrir cette année) ?
  • Comment intégrer l’existant dans la réflexion (des tiers-lieux et initiatives répondant à des besoins similaires déjà présents sur le territoire) ?
  • Comment initier le travail collaboratif et animer la mise en place d’une stratégie collective tout laissant la liberté nécessaire à chaque espace pour avancer et s’adapter (merci la formation Animacoop !) ?
  • Comment créer le bon contexte pour permettre aux bonnes idées et bonnes volontés de continuer d’émerger en cours de route (déjà un sixième projet fait son apparition et une entreprise privée s’est rapprochée de nous depuis le début de l’aventure) ?
  • Comment créer un réseau pérenne, dont les avantages (gain de temps, partage d’expérience, actions communes, charges partagées etc.) sont plus importantes que les contraintes (temps à donner au réseau, rémunération d’un animateur etc.) ?

Une première journée de lancement a eu lieu. Le but : faire l’inventaire (des enjeux, des projets, des personnes, des besoins, des états d’avancement…).

Pour poursuivre dans cette démarche, nous lançons aujourd’hui une grande enquête sur le territoire concerné. Les objectifs ? Faire connaître la démarche et les projets, mieux comprendre les besoins des habitants et travailleurs du territoire, connaître les personnes et les structures ayant un projet ou susceptibles de s’impliquer.

Tu habites le Charolais-Brionnais ? Exprime-toi !

Tu y connais du monde ? Transmets-leur cet article !

Tous nos articles sont écrits sous licence CC by SA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *