La Cordée supprime ses poubelles

Zéro déchet en coworking
Gérer ses propres déchets ? Le mieux est encore de ne pas en générer !

Cela fait maintenant plusieurs mois qu’on s’y prépare et qu’on y pense, il est temps aujourd’hui de franchir une étape supplémentaire dans le zéro déchet : la suppression des poubelles de la Cordée. Pourquoi, comment ? Récit d’une prise de conscience.

Le meilleur déchet

C’est bien sûr celui que l’on n’a pas généré. Nous pourrions revenir ici longuement sur les différents coûts liés aux déchets :

  • Coût financier : en constante augmentation, que ce soit le coût de traitement à la tonne ou le coût par habitant.
  • Coût écologique : même si l’on parle aujourd’hui de “valorisation” plus que de “traitement” des déchets, celui-ci est très énergivore.

La “valorisation” des déchets n’est donc qu’un moindre mal par rapport à la génération même de ces déchets. Mais nous n’enfonçons ici que des portes ouvertes, vous savez déjà tout ça !

La réduction progressive de nos déchets

Depuis des mois, des années même, nous avons entamé un travail de réduction progressive de nos déchets. Trois décisions majeures ont été l’occasion de réduire le volume de nos déchets drastiquement.

L’opération tupperware

Toutes les Cordées se sont fournies récemment en tupperwares, afin de permettre aux encordés d’aller acheter leur déjeuner le midi, tup sous le bras. Les restaurants et snacks les acceptant comme contenants pour leurs préparations ont été listés et mis en valeur (généralement ce n’est pas très compliqué : ce sont les meilleurs !), et sont devenus, s’ils ne l’étaient déjà, les favoris des pauses déj’ des encordés !

Les déchets de la pause déjeuner étaient de loin les plus importants. C’est fou de constater la génération de déchets que peut engendrer un repas à emporter. L’opération tupperware était donc déjà une superbe victoire !

Les lombricomposteurs

La deuxième mesure d’importance a été de nous fournir en lombricomposteurs dans toutes les Cordées. Nous avons démarré d’abord sur une Cordée, puis une deuxième en 2018, et en 2019 presque toutes les Cordées y sont passées ! Non, ne vous inquiétez pas, le lombricomposteur ne génère aucune odeur, et s’il est bien géré il n’y a aucune raison que vous subissiez une invasion de moucherons :).

Les lombricomposteurs absorbent une bonne partie des déchets qui restaient encore dans nos poubelles : déchets de fruits (goûters), thé, café, divers cartons et papiers.

Nos fournitures en vrac

Enfin, la généralisation de l’appel à des fournisseurs en vrac pour nos produits alimentaires et ménagers a fini le travail de réduction drastique du volume de nos poubelles.

La première bonne nouvelle, c’est la diminution d’autant de la fameuse “corvée poubelle” :).

Jusqu’à leur éradication

À la Cordée, nous sommes très nature. Et ce sont nos balades dans les parcs nationaux qui nous ont d’abord mis la puce à l’oreille…

Panneau Emportez vos déchets

Tout comme la “taxe incitative” des ordures ménagères, l’idée est de responsabiliser le dernier chaînon de la vie du déchet. Ainsi il est motivé à ne pas générer ce déchet, et à reporter lui-même la responsabilité sur le chaînon d’au-dessus. Taxe incitative, vous dites ? Le principe est de faire payer aux habitants leur taxe d’ordures ménagères en fonction du volume ou du poids de déchets généré. Dans toutes les communes où la mesure a été mise en place, la quantité de déchets jetés a baissé de manière exceptionnelle.

Il n’y a pas de taxe d’ordures ménagères à la Cordée :). Mais une façon d’appliquer ce même principe dans nos espaces est tout simplement de… rendre responsable chaque personne de ses déchets générés ! Tu as besoin de jeter quelque chose ? Tu te débrouilles ! Ton déchet ne deviendra pas le nôtre.

Zéro déchet : nous y sommes !

Tous nos articles sont écrits sous licence CC by SA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *