Bureau d’étude, coworking et collaboration – Où en sont les Éclaireurs ?

Il y a 18 mois, la Cordée lançait son bureau d’études devenu depuis « Les Eclaireurs ». On fait le bilan, calmement ?

Partager pour prospérer

Notre but, à la Cordée, n’est pas de créer une structure la plus grande possible, mais de pousser une vision le plus loin possible. Cette vision, c’est celle d’une manière de travailler plus collaborative, conviviale et bienveillante.

Or, plus il y a de manières différentes de promouvoir cette vision, mieux c’est ! Il suffit d’observer la nature pour voir que la diversité d’un écosystème est un bon indicateur de sa résilience dans le temps.  De la même manière, nous pensons que plus nous serons nombreux à développer des exemples parallèles et complémentaires de travail collaboratif, plus nous ferons avancer le sujet.

Il est donc aussi important pour nous d’aider d’autres à prospérer, que de faire prospérer notre communauté.

Pourquoi un bureau d’études ?

Pour répondre à une demande forte en premier lieu : de nombreux porteurs de projet entreprenants, collectivités territoriales, PME et grands groupes font appel à nous. Imaginer, concevoir, gérer et animer un espace innovant et une communauté de travail requiert de nombreuses compétences difficiles à réunir. Certains viennent nous voir plus pour la partie économique, d’autres pour l’aménagement des espaces, d’autres encore pour l’animation ou l’étude de marché…

L’idée est de partager ce que nous avons pu découvrir au cours de notre jeune histoire : pour faire gagner du temps, éviter les erreurs, se lancer plus facilement, et ainsi construire un paysage du travail diversifié et harmonieux, où se mêlent espaces de coworking associatifs et privés, projets publics, entreprises collaboratives.

De façon plus pragmatique, la Cordée est aussi un des écosystèmes dédiés au coworking et aux nouvelles façons de travailler qui a trouvé un modèle économique viable et pérenne. Cette capacité à créer de la valeur sans aide publique tout en fournissant un service d’intérêt collectif interpelle forcément, notamment du côté des collectivités territoriales et des entreprises.

Depuis ses débuts, bien avant les Éclaireurs, l’équipe de la Cordée a donné conseils et coups de main à d’autres porteurs de projets, de façon gratuite et ponctuelle. Mais quelques conseils autour d’un café ne valent pas un vrai accompagnement, ce que réclamaient certains. Et notre temps disponible pour ces questions n’était pas extensible à l’infini…

Depuis la création du bureau d’études début 2015, ce sont plus d’une centaine d’interlocuteurs de France métropolitaine et d’ailleurs (La Réunion, la Martinique, la Guyane, Tunis et même Ouagadougou au Burkina Faso…) qui ont frappé à la porte des Éclaireurs.

Mais pourquoi conseiller ses « concurrents » ?

C’est souvent la question qu’on nous pose quand on explique la démarche des Éclaireurs :).

Comme nous le disions, l’ambition de la Cordée n’est pas de « couvrir la France » mais bien de garder une cohérence territoriale. Sur des territoires éloignés, nous préférons aider d’autres à créer leur communauté de travail, qui sera plus fidèle aux besoins locaux et aux envies du créateur.

Concurrence et collaboration sont deux états d’esprit. De même que dans nos communautés se côtoient des membres partageant le même métier (et souvent capables de travailler ensemble), ceux qui font le même métier que nous, à leur manière et sur leur territoire, sont des confrères.

Qui les Éclaireurs ont-ils déjà accompagné ?

Une vingtaine de projets de natures très diverses ont déjà été suivis ou le sont encore par l’équipe des Éclaireurs. Petit tour d’horizon.

a. Couteaux suisses formés

Tout d’abord, plusieurs espaces ont ouvert leurs portes après que leurs responsables aient suivi la formation à la gestion et à l’animation d’un espace de coworking dispensée par un des couteaux suisses :

b. Collectivités accompagnées

Arvieu, village hors du commun en Aveyron, associé à la société Laëtis, a fait appel aux Éclaireurs de façon beaucoup plus large avec des conseils sur le modèle économique, l’aménagement intérieur et l’animation de communauté. Au sein d’un ancien couvent, c’est une véritable Zone d’Activités Numériques qui prend forme avec la volonté d’accueillir 10 à 15 travailleurs en plus d’ici 2 ans.

La Communauté d’Agglomération de Rochefort Océan nous a aussi demandé un regard sur ces mêmes sujets en décembre 2015. Depuis, l’espace a ouvert en centre-ville et vous penserez à faire une bise à Alice la « couteau suisse » si vous passez dans le coin !

 c. Aménagement intérieur d’espaces de travail

Les habitués des Cordées connaissent notre imagination en termes d’aménagement intérieur.

En collaboration étroite avec Pauline de l’Atelier [Ré]architecture, maître d’œuvre des Cordées Jean Macé et Valmy et membre de La Cordée, nous avons travaillé ensemble aux nouveaux locaux de la société PME Centrale du côté de Limonest en périphérie lyonnaise.

Au-delà de la « patte cordée » attendue dans l’âme du lieu et ses éléments de décoration, il s’agissait surtout d’offrir aux travailleurs de PME Centrale des bureaux facilitant au maximum la collaboration et l’innovation. Réception des travaux au dernier trimestre 2016 !

d. Un peu de littérature ? Suivez le Guide

Pour terminer ce rapide et partiel tour d’horizon, citons un projet plus inattendu.

Depuis longtemps à La Cordée, on avait envie de transmettre sous la forme d’un livre notre expérience et notre vision sur les nouvelles façons de travailler. Fin 2015, La Métropole du Grand Lyon nous a donné une bonne raison de concrétiser ce travail de longue haleine par la commande d’un « Guide du coworking ». Un ouvrage à télécharger librement en cliquant ici.

Et Les Eclaireurs restent sur le pont tout l’été : ça bouge et ça entreprend du côté de Cergy-Pontoise en partenariat avec nos amis de CMN Partners, de Limoges, de Belleville/Saône ou encore au Puy-en-Velay.

Et la suite ?

Le champ de compétences et d’actions des Éclaireurs de La Cordée va s’agrandir. On s’aperçoit que l’on vient souvent nous voir pour nous demander de l’aide sur notre capacité à créer la collaboration.

A partir de la rentrée, nous prendrons donc du temps pour aider entreprises et structures collectives qui s’intéressent au collaboratif mais ne savent pas par quel bout commencer. Notre job : les former, les immerger, les accompagner pour transformer leur manière de travailler.

Et ce sera l’objet d’un article à venir très bientôt…

 

Nouvelles méthodes de travail, création de Tiers-Lieux, bien-être en entreprise, animation de communauté et de projets collaboratifs…

Inscrivez-vous à la NEWSLETTER des Eclaireurs de la Cordée et restez informé !

Tous nos articles sont écrits sous licence CC by SA

2 Commentaires

  • Très pertinent comme article. Je pense que le coworking est très fructifiant car il permet tout d’abord de rompre l’isolement, le concept est notamment très intéressant pour les porteurs de projet et les entrepreneurs travaillant seuls et de chez eux. L’esprit de groupe contribue au renforcement de la motivation et de la productivité.

  • Il est clair que le coworking est l’une des applications la plus concrète et la plus vivante de la tendance de fond à la collaboration. Pour ma part j’aimerais beaucoup monter un espace de coworking sur le secteur de Beaulieu sur mer, dans les Alpes Maritimes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *