La Cogestion pour éviter la congestion

À la rentrée de septembre 2019 commence, dans les Cordées de Lyon, une phase d’expérimentation : deux Couteaux suisses co-gérants par Cordée. C’est un changement important dans notre organisation et dans l’animation de nos espaces de coworking. Pourquoi, comment en sommes-nous arrivés là ? On vous explique.

Jusqu’à présent

Historiquement, toutes les Cordées fonctionnent d’après un même modèle : une communauté de membres, les encordés, et une personne référente par espace, qui anime et gère le lieu et ladite communauté. Cette personne est nommée le Couteau Suisse, pour sa polyvalence et sa réactivité à toute épreuve. Ainsi, il y a autant de Couteaux Suisses dans l’équipe qu’il y a de Cordées.

En moyenne, les Couteaux Suisses restent au sein d’un même lieu et d’une même communauté de 1 à 3 années. C’est long pour, de manière égale, insuffler une ambiance conviviale, gérer avec énergie et réactivité, renouveler les événements et sans cesse donner le meilleur de soi-même pour que les encordés se sentent au mieux dans leur cadre de travail.

Les failles dans le système

Ce fonctionnement rend une Cordée très dépendante de son Couteau Suisse. Et quand celui ou celle-ci fait défaut, ou quand il.elle est à bout (d’énergie, de créativité…), c’est toute la communauté sur place qui en pâtit.

Au cours de l’année 2018-2019, nous avons fait face à quelques épisodes mouvementés (indépendants de notre volonté) dans notre organisation, et le cas s’est produit plusieurs fois. Les encordés nous l’ont dit, et nous l’avons bien senti : la qualité n’était plus au rendez-vous. Dans l’urgence, en sous-effectif, nous avons tenté de nouvelles approches : une gestion en roulement sur une Cordée, l’implication d’encordés dans deux autres (nous les avons qualifiés d’ “Opinels”)… Nous avons expérimenté, et nous avons appris !

Une nouvelle organisation lyonnaise

Le changement récent de notre mode d’organisation interne nous a donné les moyens et la confiance nécessaire à un changement de taille de notre fonctionnement dans les Cordées : revoir le sacro-saint attachement d’un Couteau Suisse à sa Cordée ! Ceci, bien entendu, avec l’accord, la participation et les retours des encordés. Comment s’y prendre pour un changement positif et résilient ?

Un brainstorming très ouvert

L’équipe lyonnaise s’est réunie cet été. Elle a eu deux idées révolutionnaires : 

  • Faire correspondre les besoins des Cordées aux personnalités et qualités des Couteaux Suisses (celle-ci bénéficierait de plus d’animation, celle-là d’un coup de réaménagement…)
  • Créer des binômes pour chaque Cordée, pour partager les tâches, gagner en créativité, travailler en équipe… bref, pour émuler !

De la sollicitation d’avis

Ces idées ont été partagées avec les encordés au cours de discussions. L’expérimentation a généré beaucoup d’enthousiasme !

Le dialogue avec eux sera continu. Nous redoublons d’écoute et invitons les membres à davantage à participer à la vie de la Cordée. En cette rentrée, fleuriront donc dans les Cordées des murs à idées, incitant à la participation et à l’expression. Aussi, un sondage va bientôt circuler sur l’animation et la gestion des Cordées, afin d’avoir des retours constructifs.

Des points d’étape sont prévus à +1 mois, +3 mois et +6 mois pour valider le nouveau fonctionnement.

“Dépersonnifier” les Cordées

Puisqu’il s’agit d’en finir avec le système “UN Couteau suisse rattaché à UN lieu”, il nous faut trouver une manière de mettre en valeur les encordés sur place et leur permettre de s’emparer du lieu encore plus librement, de faire en sorte qu’ils soient attachés au lieu et à sa communauté plus qu’à la personne qui l’anime. Ainsi, plutôt qu’un : “Viens à Liberté, tu verras Louise est super sympa”, on préfèrera : “Viens à République, les encordés sont super accueillants, et pas du tout alcooliques. Enfin pas tout le temps. Enfin pas tous.”

Vous vous demandez du coup qui est où ?

Les binômes par Cordée (le.la premier.ère vient lundi & mardi, le.la second.e jeudi & vendredi, les deux ensemble un mercredi sur deux) : 

  • Perrache : Cécile – Marianne
  • Opéra : Mari – Cécile
  • Valmy : Lionel – Mari
  • Jean Macé : Louise – Lionel
  • Liberté : Capucine – Louise 
  • République Villeurbanne : Marianne – Capucine

Allez, rendez-vous dans quelques mois pour un bilan !

Tous nos articles sont écrits sous licence CC by SA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *