Thriès, ou l’économie ultra-locale !

Il y a ce que l’on écrit sur les bénéfices du coworking et il y a les histoires qui incarnent nos beaux (et sincères !) discours. Celle de Gaspard est de celles-là. Elle est toute simple, mais elle contient notre raison d’être, ce qui nous touche profondément.

Gaspard a rejoint la Cordée il y a 5 ans, pour arrêter de travailler… dans sa chambre. À cette époque, il travaille comme indépendant pour un client grand compte. La découverte de la Cordée lui fait “un bien fou”.

Quelques mois plus tard, un accident le prive de coworking pendant quelques temps. Mais ce même accident, l’immobilisant en partie, lui fait découvrir la sous-traitance, et le travail en équipe. Petit à petit, Gaspard commence à externaliser tout l’administratif de son entreprise. Il y a d’abord eu Eloïse comme prestataire, et puis ce fut Camille, embauchée à mi-temps… toutes deux rencontrées à la Cordée !

Quand le gros contrat qu’il avait a pris fin, Gaspard a réalisé que s’il avait pu se consacrer à 100% à son activité, c’était grâce au travail d’Éloïse puis de Camille. L’idée de Thriès a pointé le bout de son nez !

Cette entreprise est sortie tout droit des besoins ressentis par Gaspard : s’entourer de multiples savoir-faire pour les tâches qui ne relèvent pas de notre domaine de compétence, qui prennent du temps, trop de temps quand on veut développer son activité. 

Pour se faire, Gaspard a dû bien entendu jouer… collectif ! Il n’a pas eu à chercher bien loin. A la Cordée, il a rencontré assez de profils compétents pour construire une équipe solide : Pierre en gestion de projet, Laetitia pour développer les outils, Diane le site Internet, les Alfrédines pour l’identité graphique, Fanny sur la stratégie commerciale, Estelle pour recruter, Laure pour définir l’offre, Clémentine en community manager, Julie pour la prise de parole en public, Aude pour les photos, Corentin en commercial, Audrey comme avocate et Alexis pour la gouvernance. Et son premier client, c’est aussi à la Cordée qu’il l’a trouvé : Guillaume ! Toutes et tous sont indépendants, mûs par le projet, qui interagissent rapidement, avec flexibilité et adaptabilité, en se croisant quotidiennement dans nos locaux. 

On a donc là une mini-Cordée dans une Cordée, en quelque sorte : travailler en s’entourant et aider les autres à travailler 🙂

Les rencontres “Coopérer”, pour s’inspirer !

Avez-vous déjà entendu parler d’entreprises “libérées” (si vous répondez “Oui, dans ce magazine”, vous aurez droit à un point bonus) Lire la suite

Nos encordés au cœur de l’action : Rémi, consultant en stratégie

Nous entamons la 6e semaine de confinement, et prenons régulièrement de vos nouvelles : via mail, Skype, Whatsapp, Slack, Signal, Lire la suite

Des Cordées se font points de collecte
pour une association !

Cela fait à présent 4 ans que presque toutes les Cordées disposent d’une boîte à dons. À peu près depuis Lire la suite

Quatre ans après son ouverture : la refonte d’Opéra !

La Cordée Opéra est née en novembre 2014. Trois ans plus tard, je rejoins l’aventure et deviens… maître des lieux Lire la suite

Tous nos articles sont écrits sous licence CC by SA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *