La Cordée ouvre à Rennes

La confiance comme condition

Nous l’annoncions ici : l’entrée de la Caisse des Dépôts à notre capital nous permet de lancer une Cordée à Rennes !  L’inauguration devrait avoir lieu courant février 2016, après une ouverture fin janvier.

Pourquoi Rennes ? Le choix de cette ville peut surprendre par rapport à l’implantation des Cordées existantes dans le Rhône-Alpes et à Paris Gare de Lyon. Après plusieurs mois de travail sur ce projet, il est temps de partager avec vous nos réflexions.

Bandeau articleLe castor & l’hermine ou le début d’une belle histoire d’amour…

Des demandes locales

Nous avons d’abord entendu parler de cette ville par l’intermédiaire des encordés et des travailleurs de passage qui, exerçant une activité à cheval entre Lyon et Rennes, nous demandaient régulièrement si nous comptions y ouvrir prochainement. La rencontre avec Jérémie, Breton pur beurre qui avait la volonté d’y développer une communauté de partage, a fini de nous convaincre qu’on pouvait être utile sur place.

Il s’avère aussi que Rennes est très dynamique sur le plan économique et on y observe en ce moment les mutations du travail qui ont porté la Cordée à Lyon : hausse du nombre d’entrepreneurs et de travailleurs indépendants, besoin de sortir de l’isolement, nouvelles mobilités…

Une région homogène et polycentrique

La Bretagne et le Rhône-Alpes sont différents mais les deux régions présentent de nombreuses choses en commun. Rennes et Lyon s’insèrent dans un écosystème régional, c’est-à-dire un réseau de grandes villes, villes moyennes et communes rurales qui se pensent et travaillent ensemble. Cela nous plaît beaucoup dans notre démarche de création de communautés hyper-locales, de réduction des temps de trajet domicile-travail et de développement économique des territoires ruraux.

Les transports en commun ont une place très importante dans notre approche ; de ce point de vue, Rennes est une candidate idéale. Aux portes de la Bretagne, la métropole est au centre des axes ferroviaires nord-sud (Saint-Malo/Nantes) et ouest-est (Brest-Quimper/Paris) ; elle est à 4h30 de Lyon et sera bientôt à 1h30 seulement de Montparnasse. Surtout, Rennes est une grande ville construite à taille humaine : tout trajet peut s’y faire en métro, à bus, en vélo voire à pied.

Et le lien direct en train entre Lyon et Rennes est un vrai avantage, permettant aux deux communautés de se rencontrer et de faire émerger des projets communs.

Une communauté fort sympathique

C’est bien connu, les Bretons sont partout ; à la Cordée, ils noyautaient déjà l’équipe et l’arrivée de Jérémie n’a pas arrangé les choses. Ouvrir en Bretagne, c’est l’occasion d’ajouter la mer à la montagne, le cidre au vin, mais aussi de grandir en intégrant une communauté différente, réputée pour sa solidarité et sa convivialité.

D’ici à ce que les membres de la Cordée organisent ensemble des expéditions escalade-vélo-catamaran et descendent la rue de la soif après la rue des bouchons, il n’y a qu’un pas que nous attendons avec impatience de franchir…

Rendez-vous pour coworker à Rennes en février et, comme on dit : kenavo !

Et si vous voulez vous tenir au courant des avancées, il suffit d’écrire à Jérémie !

Tous nos articles sont écrits sous licence CC by SA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *