La Cordée a testé le thermostat connecté

À la Cordée, on est écolo, et on est aussi un peu geeks. À votre avis, qu’est-ce qu’on obtient quand on fait un mélange d’écologie et de technologie et qu’on secoue bien fort ? On obtient la domotique. La Cordée fait ses premiers pas en domotique avec l’installation d’un thermostat dernière génération à l’espace de Perrache.

Le constat

Le constat qui a été fait à Perrache était le suivant : soit on chauffait trop, soit on ne chauffait pas assez. Une chose est sûre, on ne chauffait pas à propos. Il est dur de décider d’une puissance « optimale » de la chaudière, avec des températures et une fréquentation très variables. De plus, la question de la nuit n’était pas gérée non plus, et la température était la même à 3h du matin qu’à 3h de l’après-midi.

En deux mots (enfin, un peu plus de mots), le gâchis d’énergie était énorme. Or nous n’aimons pas les gâchis d’énergie. Qui aime les gâchis d’énergie ?

La révolution : le thermostat connecté

Jusqu’hier, faire de la domotique était une affaire de professionnels. De vrais techniciens qui savent mettre les mains dans le cambouis. C’était donc aussi une affaire assez coûteuse. Mais cette aire est terminée !

Car voici que des nouveaux outils domotiques arrivent sur le marché et qui sont : grand public, orientés vers l’expérience utilisateur, en réseau, jolis… voire même designés (prononcez dizaïnés) par Philippe Starck (si ce n’est pas une preuve de l’aspect grand public !).

On connaît deux de ces supers thermostats et on en a essayé un (parce que , le français (le second s’appelle Nest et est américain). Il s’appelle Netatmo, il est chou, il est carré, signé Starck, facile à installer, pilotable via votre mobile ou ordinateur sur une interface belle, complète et simple d’utilisation.

Nous tenons à préciser ici que nous n’avons pas été payés pour écrire cet article (mais nous acceptons tout de même du cash sur notre compte en Suisse pour ces propos). Mais nous pensons qu’il est important de parler des services et produits qui nous satisfont :).

Notre thermostat à l’usage

Le fonctionnement est simple : le thermostat monitore le démarrage et l’arrêt de la chaudière. Il lui dit de chauffer lorsque la température est en-dessous de l’objectif, et l’arrête dès que cette température est atteinte. La température « objectif » est définie par un planning, et peut être modifiée à tout moment sur place sur la machine, ou via l’interface web ou mobile.

Les économies d’énergie atteignent aisément 20%. Nous pensons qu’une des premières actions durables que nous pouvons mener à notre niveau est de consommer intelligemment. La beauté de la domotique, c’est qu’elle permet d’allier confort, économie et écologie. Un petit pas pour nous, un grand pas pour la planète !

Tous nos articles sont écrits sous licence CC by SA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *