Des Cordées se font points de collecte
pour une association !

Cela fait à présent 4 ans que presque toutes les Cordées disposent d’une boîte à dons. À peu près depuis mon arrivée, bien que les deux événements soient indépendants ! Le principe est simple : les coworkers (ou toute personne de passage) peuvent y laisser leurs dons et n’importe qui peut se servir… sauf que nous avons pu constater que bien (bien) plus de choses rentrent qu’il n’en sort.

Les encordés sont plus enclins à vider leurs foyers qu’à les remplir. Dans toutes les Cordées, les boîtes à dons se remplissent à craquer mais ne se vident quasi jamais ; sauf à compter sur la motivation d’un⋅e membre de l’équipe qui va prendre l’initiative d’aller tout déposer dans une association. Ce que je fais régulièrement, depuis un ou deux ans.

Mais alors… pourquoi laisser ces dons s’encroûter à la Cordée ? Autant les faire parvenir directement à destination !

Dans le cadre d’un engagement associatif, j’ai eu l’occasion de connaître le mécanisme des points de collecte de Notre-Dame des Sans-Abri. Ils laissent sur place trois caisses de dons, et dès que deux sont remplies, quelqu’un de l’association vient les récupérer et en laisser deux nouvelles vides. Mais ce n’est pas tout : ce sont des personnes en insertion qui s’occupent des collectes et du tri, et ces dernières sont faites… à vélo triporteur ! Aujourd’hui, ce sont déjà quatre salarié⋅e⋅s qui sont affecté⋅e⋅s à ces missions, et l’idée est de faire grandir cette équipe. Il n’en fallait pas moins pour nous convaincre.

Ni une, ni deux, ce sont donc à présent trois Cordées lyonnaises (pour commencer) qui sont points de collecte pour Notre-Dame des Sans-Abri : Perrache, République-Villeurbanne et Liberté-Guillotière. Que peut-on y mettre ? Tout ce qu’on ne veut plus ET qui peut encore servir ET qui rentre dans une caisse de 60*42*30 cm, non alimentaire (vêtements, électroménager, livres, jeux, déco…). Le début d’un beau partenariat !

Pour devenir point de collecte, ça se passe ici : 

Pour nous rendre visite, ça se passe par là :

Tous nos articles sont écrits sous licence CC by SA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *