La Cordée Morez, jour 1

Premier jour à La Cordée Morez, et tellement de questions à la fin de cette journée… Un échantillon ? Allez ! « Sommes-nous dépendants de l’informatique ? » « Comment vais-je réussir un bon café ? » « Est-il possible de partager un espace de travail en étant seul ? » Et surtout, comment en arrive-t-on à se poser toutes ces questions ?

Lundi 1er septembre, 8h59 (horaire pour les patrons) : voilà donc La Cordée. C’est beau, c’est neuf, c’est calme. Les affaires déposées aux quatre coins de l’espace, la journée peut débuter. L’ordinateur portable doit arriver dans la matinée, pas grave, on va bien trouver à s’occuper. Un peu de ménage, d’arrosage de plantes… 9h34 : un coup d’oeil au téléphone, pas de nouvelles du technicien. Un petit tri des dossiers, branchement du frigo, de la box… 10h01 : le technicien arrive dans une heure, avec l’ordinateur. « Sommes-nous dépendants de l’informatique ? » Non, non. Suffit juste d’avoir pensé à charger la batterie de son Iphone…

Quand l’informatique fait défaut, rien de tel qu’un petit moment dans l’espace convivial. « Comment vais-je réussir un bon café ? » Pas simple, quand on n’aime pas particulièrement cette boisson. Mais bon, le café c’est convivial, La Cordée est conviviale et sans ordinateur, la convivialité prend encore plus son sens ! 10h48 : le technicien est dans la place, le café aussi. Quelques heures de manipulation plus tard, me voilà opérationnel pour démarrer une après-midi de travail.

Le cerveau chauffe (mieux que le café…), le portable sonne, le soleil passe derrière la montagne… Un détour par la case toilette comme moment fun de la journée : les #entendualacordee collés au mur ne laissent pas de marbre. L’envie de twitter vient finalement aussi rapidement que la précédente, et le premier #entendualacordee du lieu est en ligne :

« Est-il possible de partager un espace de travail en étant seul ? » Pourquoi pas, quand Twitter et l’informatique répondent présents : notifications, favs, nouveaux followers… A défaut de rencontres physiques, cette première journée s’achève sous le signe de l’interaction. En attendant les prochains visiteurs, non virtuels cette fois, dès demain. La Cordée Morez est ouverte, qu’on se le dise !

Tous nos articles sont écrits sous licence CC by SA

5 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *