La Cordée Liberté prend ses quartiers à Guillotière

Voici à présent deux mois que nous avons ouvert nos derniers locaux sur le Cours de la Liberté (Lyon 3), et nous commençons petit à petit à nous approprier le quartier… Il s’en passe des choses à la Guill’ !

Parce qu’on aime l’histoire…

Le Cours de la Liberté au début du XX° siècle
La présence de Cybèle dans nos locaux jusque très récemment (car voici que l’équipe s’est agrandie et a donc trouvé ses propres locaux) nous a ouvert les yeux sur l’histoire de notre ville, et l’histoire de nos quartiers. C’est ainsi que nous sommes à présent assez avides d’informations sur le passé de la rue et de ses alentours. Voici ce qu’on a pu trouver sur le quartier de la Guillotière, et plus particulièrement sur le cours de la Liberté.

Il faut d’abord savoir que la Guillotière ne faisait pas partie de Lyon à l’origine. C’était une ville à part, qui s’étendait sur trois des arrondissements actuels de la ville de Lyon (3, 7 et 8). Ce qu’on appelle aujourd’hui « Guillotière » est en fait le centre de cette ville, dont la mairie se situait sur l’actuelle place Gabriel Péri (la place du métro et de la station de tramway T1). Guillotière désigne aujourd’hui le nord du 7° arrondissement et le sud-ouest du 3°, même si les limites officielles déterminées par la ville de Lyon sont plus restrictives, comme vous pouvez le voir sur cette image.

Délimitations officielles de Guillotière

Le Cours de la Liberté part de la place Gabriel Péri et rejoint le Cours Lafayette plus au nord. Il s’est d’abord appelé Cours Bourbon, puis la valeur de la Liberté lui a succédé au moment de la construction de la préfecture, en 1882. Le tramway T1 y circule depuis 2001.

On y trouve beaucoup de magasins de meubles, car au XIX° siècle, la partie entre le cours et le Rhône était occupée par des ateliers de transformation du bois et de la pierre (ensuite déchargés sur le fleuve). Si les ateliers ont aujourd’hui disparu, les magasins sont restés. Mais les magasins que l’on retient à La Cordée, ce sont bien sûr ceux du Vieux Campeur. Dix boutiques dans une rue ! Autant vous dire que beaucoup d’encordés s’y perdent fréquemment…

Nos adresses à Guillotière

La raison principale de l’investissement des lieux par La Cordée est bien sûr la suivante : la pause de midi ! Si les encordés ont l’habitude de se retrouver autour d’une grande table pour déjeuner tout en discutant, ils n’ont pas tous préparé chez eux leur repas, et sont nombreux à s’éparpiller dans le quartier pour ramener les meilleurs plats.

Voici quelques-uns des lieux investis :

Nam Sandwich : un chouette bar à sandwich pleins d’épices qui a ouvert en même temps que nous et dont on adore les produits, l’ambiance et le fondateur !
Le Biniou : crèpes, salades, divers plats… tout très bon ! Il faut y arriver tôt pour ne pas faire trop de queue.
La boulangerie Frédéric Hénon : je vous conseille le sablé breton-meringue-citron en dessert.
Mendo : classique, efficace. Pas tous les jours pour ne pas faire mal au portefeuille.

Et pour après le travail, on adore le Gonzo Bar !

Et vous, vous avez des lieux favoris dans le quartier ? Des endroits à nous recommander ?

Tous nos articles sont écrits sous licence CC by SA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *